Jumeaux “un sur un million”: l’un est né avec le syndrome de Down, l’autre sans. Miracle génétique

Dans la famille de Nicola et Todd Bailey, originaires de Sheffield (Grande-Bretagne) et âgés de 32 ans, des jumeaux inhabituels sont nés. L’un des bébés souffre d’une maladie congénitale – le syndrome de Down.

Ce cas a été qualifié de “un sur un million”. Les médecins n’avaient aucune idée de la maladie jusqu’à ce que le bébé soit né.

Harper est née en premier, 38 minutes avant sa sœur Quinn.
Après l’accouchement, les médecins se sont excusés de ne pas avoir reconnu la pathologie. Mais le couple ne considère pas la maladie de Harper comme un problème et pense que les médecins ont fait tout leur possible.

“Tout ce dont je me souviens, c’est comment le médecin s’excusait. Mais dès que j’ai vu mes bébés, mon cœur a fondu. Ils étaient tous les deux tellement adorables. Pendant l’échographie, les spécialistes n’ont identifié aucune anomalie du développement”, déclare la mère.

La femme explique qu’il y a une connexion étroite entre les bébés. La plus jeune, Quinn, est jalouse de Harper, car la plus âgée a déjà quelques cheveux.

“Quinn est jalouse parce qu’elle n’a que quelques duvets sur la tête, et Harper a déjà une queue de cheval entière de cheveux bruns. Harper a commencé à sourire plus souvent que sa sœur cadette”, explique Nicola.

Lorsque l’aînée aura six ans, elle subira une intervention chirurgicale cardiaque. Les pathologies cardiaques sont courantes chez les enfants atteints de ce syndrome. La mère des bébés affirme qu’il est impossible de comparer les enfants car ils sont très différents.

“En raison de la perception négative du syndrome de Down, les gens la regardent avec suspicion. Parfois, des commentaires du type ‘ce bébé a le Down’ sont entendus. Elle n’est pas un Down, elle est un enfant atteint du syndrome de Down”, explique Nicola.

Le couple a également un fils aîné, Lucas, qui était impatient de rencontrer ses sœurs.

En Grande-Bretagne, plus de 40 000 personnes ont le syndrome de Down. Selon les spécialistes, les chances d’avoir l’un des jumeaux avec le syndrome sont d’une sur un million.

Et avez-vous entendu parler de tels cas?

Like this post? Please share to your friends:
les meilleurs articles en français

Videos from internet